Vous souhaitez prendre un RDV
avec le Docteur Barbillon

01 84 19 18 64

Besoin d'un renseignement ?
Avoir l'avis du Dr Barbillon ?


Lieux de traitement :

Au cabinet de Conflans Ste Honorine

Lieux de traitement » Découvrir le cabinet

En centres spécialisés à Paris

Centre Laser Sorbonne
218, rue Saint-Jacques, Paris 5ème
 » Découvrir le centre

Centre PluriMed
30 boulevard Malesherbes, Paris 8ème
 » Découvrir le centre

Injections de toxine botulique

Injections de toxine botulique

Méthode utilisée depuis très longtemps qui va permettre l’effacement des rides du front.

Quelles sont les zones accessibles à ce traitement ?

Majoritairement indiquée dans le traitement des rides du tiers supérieur du visage, la toxine botulique va lutter contre l’hypertonicité musculaire responsable des rides.

Les rides de la patte d’oie peuvent être aussi atténuées par la toxine botulique.

En injectant la queue du sourcil, on peut aussi obtenir la remontée de celui-ci et obtenir l’effet de lifting du regard.

Comment se passe une séance ?

Un rendez-vous d’informations est nécessaire afin de voir si l’injection de toxine est justifiée dans votre cas et si elle est la meilleure solution pour répondre à votre attente.

Par ailleurs des explications vous seront fournies et un devis vous sera remis.

Passée la période de rétractation d’une semaine, l’injection pourra être faite.

Pendant les 8 jours qui précèdent le traitement, vous ne devez pas prendre d’aspirine.

L’injection se fait en sous cutané par des aiguilles très fines après avoir appliquée sur votre peau une poche réfrigérée afin de moins ressentir la piqûre.

L’effet apparait dans les 2 à 4 jours suivant, les rides s’effacent progressivement avec un maximum à 2 semaines.

Les injections de toxine botulique sont à renouveler de une à quatre fois par an.

Après l’injection, vous ne devez pas masser la zone traitée mais vous pouvez effectuer des mouvements de la face afin que le produit diffuse autour du point d’injection. Vous pourrez voir parfois au niveau des zones injectées rougeurs et hématomes qui resteront discrets et qui seront facilement dissimulables sous une crème couvrante..

Quelles sont les complications possibles ?

La toxine botulique est utilisée depuis 1978 dans le traitement du strabisme et dans d’autres applications médicales ; les études de ses effets à long terme ne manquent donc pas. Actuellement aucune étude prouve qu’il existe des effets secondaires cutanés ou neurologiques à court, moyen ou long terme.

Les complications assez fréquentes sont les maux de tête, anomalie de position du sourcil et hématome. Exceptionnellement trouble de la mimique, de la motricité de l’oeil et de la paupière, sécheresse occulaire, cutanée ou buccale, nausées, vertiges, fatigue et syndrome grippal.