Vous souhaitez prendre un RDV
avec le Docteur Barbillon

01 84 19 18 64

Besoin d'un renseignement ?
Avoir l'avis du Dr Barbillon ?


Lieux de traitement :

Au cabinet de Conflans Ste Honorine

Lieux de traitement » Découvrir le cabinet

En centres spécialisés à Paris

Centre Laser Sorbonne
218, rue Saint-Jacques, Paris 5ème
 » Découvrir le centre

Centre PluriMed
30 boulevard Malesherbes, Paris 8ème
 » Découvrir le centre

Chirurgie des Tumeurs Cutanées

Quelles sont les lésions cutanées à enlever ?

L’avis auprès d’un dermatologue est important.

Parfois il ne s’agit que d’une raison esthétique et non obligatoire : c’est le cas de lésion dermatologique comme un naevus ou grain de beauté banal et bénin mais qui vous dérange sur le plan esthétique.

Parfois il existe une réelle raison médicale d’exérèse chirurgicale afin de connaître la nature histologique exacte de la lésion ou afin de prévenir une transformation néoplasique. C’est le cas de toute lésion cutanée qui ne guérit pas après quelques semaines de traitement. Il peut s’agir aussi de grain de beauté dit suspect car irrégulier dans sa forme, sa couleur, ses contours, lorsque celui-ci est le siège de modification ou lorsqu’il existe une plaie ou croûte. Enfin il est recommandé d’enlever tout grain de beauté lorsqu’il est situé dans une zone de frottement ou d’irritation même s’il ne présente pas de carractère suspect.

Comment celà se passe-t-il ?

Le geste chirurgical est très souvent réalisable sous anesthésie locale simple au cabinet dans une salle dédiée à ce type d’intervention. Vous ressentez une douleur modérée lors de l’injection du produit anesthésiant. L’exérèse est faite en quelques dizaines de minutes et vous pourrez repartir chez vous sans être accompagné.

Lorsque la lésion est plus importante, l’intervention doit se faire au bloc opératoire en clinique avec une sédation réalisée par un médecin anesthésiste afin que vous soyez détendu et avec plus de confort. Vous devez venir à jeun (rien manger, rien boire, rien fumer 6 heures avant). Vous serez alors hospitalisé quelques heures seulement mais vous ne pourrez pas sortir seul ni conduire un véhicule.

Enfin en cas de grosse lésion cutanée demandant une fermeture avec une reconstruction importante une anesthésie générale avec hospitalisation classique est nécessaire.

Une consultation d’information préopératoire est indispensable afin de vous expliquer l’intervention envisagée, de vous préciser la forme et la taille de la cicatrice ainsi que les recommandations post opératoires. Il vous est rappelé de ne pas prendre d’aspirine (en dehors de votre traitement habituel) les 8 jours qui précèdent l’intervention.

La zone opérée sera le siège d’un oedème qui va diminuer progressivement pour disparaître en quelques jours ou semaines en fonction de l’importance du geste. La douleur post opératoire est très modérée et les antalgiques classiques tels que le Paracétamol suffisent généralement.

La cicatrice post opératoire est inévitable mais généralment très discrète et moins visible que la lésion initiale ; sa taille et sa forme dépendent de la localisation, de la nature, de la forme et de la taille cette lésion.

Quelles sont les principales règles chirurgicales à respecter pour obtenir une belle cicatrice ?

Le chirurgien doit orienter les incisions en fonction des lignes de tension cutanée. Il doit choisir le tracé de l’incision pour permettre l’exérèse de la lésion et peut avoir recours à un lambeau de fermeture de voisinage afin de limiter la tension de la cicatrice, meilleur garant de sa bonne qualité à long terme.

La fermeture chirurgicale se fait par des points de suture sous cutanés en différents plans avec un fil fin et résorbable.

On évite en général de mettre des points cutanés afin de ne pas créer les fameuses marques disgracieuses en barreau d’échelle. A la place des fils cutané, on place des bandelettes colantes sur la cicatrice afin d’aplanir celle-ci.

Quelles sont les suites opératoires ?

Un pansement compressif par compresse et bande collante et élastique est généralement à garder de 24 à 48 heures afin de diminuer les hématomes et l’oedème.

Les bandelettes collantes sont à garder si possible 2 à 3 semaines ; il faut donc éviter de les mouiller.

Les visites de controle postopératoire sont à prévoir quelques jours, quelques semaines et quelques mois après l’intervention afin de surveiller la cicatrisation.
Parfois on est amené à faire une reprise chirurgicale de la cicatrice afin de l’améliorer mais jamais avant sa date anniversaire d’un an.

Quelles sont les règles à respecter pour obtenir une belle cicatrice ?

L’éviction solaire totale est importante pendant tout le temps de la cicatrisation (durant le temps que la cicatrice est inflammatoire) afin d’éviter une pigmentation de la cicatrice.

L’application de crème hydratante et cicatrisante est nécessaire plusieurs fois par jour lorsque les bandelettes adhésives seront enlevées. On pourra aussi recourir à l’utilisation de pansement siliconé.

Enfin le massage pétrissage de la cicatrice est essentiel dès la 4 ème semaine après l’intervention. L’action mécanique est importante et il est donc recommandé de de faire ce pétrissage sur une peau dégraissée avant l’application des crèmes. Ce message est efectué par le patient lui même ; il peut être douloureux surtout au début et il est fastidieux pusqu’il est recommandé de faire 4 à 6 séances de massage de 10 minutes par jour pendant plusieurs semaines.

En respectant bien ces recommandations la cicatrice sera très discrète voire quasi invisible.